INITIATION, DÉMONSTRATION


INITIATION, DÉMONSTRATION et, sans hésiter, nous ajouterons satisfaction. Celle qui se lisait hier après-midi sur tous les visages. Organisateurs, visiteurs, jeunes, moins jeunes, tout le monde avait le sourire. Parce que la fête du sport a connu un réel succès.

Trente-six clubs sur les trente-sept qui sont répertoriés à Lunéville avaient répondu à l’appel. Un premier point positif salué, comme il se doit, par Gérald Bardot, adjoint en charge des Sports et de la Jeunesse. « Je suis également très content », soulignait-il, « de voir autant de monde se presser devant les stands et participer aux différentes initiations proposées par les clubs ». Effectivement, devant une mini-table de ping-pong, sous une barre d’haltères, sur un vélo, ou encore avec une canne à pêche à la main, beaucoup ont testé leur possibilité et le matériel. Avec les conseils précieux et avisés des dirigeants de clubs.

A l’intérieur du complexe Charles-Berte, il y en avait pour tous et pour tous les goûts. La maison du diabète, la CCL, les pompiers, la prévention routière, l’association de développement local d’insertion sociale professionnelle avaient apporté leur concours.

Dehors également, chacun y trouva son compte puisqu’un mur, ou plutôt une tour, d’escalade avait été installé pour la circonstance. Juste à côté, le Lunéville athlétic club (LAC) initiait au saut à la perche, alors que la Galopade proposait des baptêmes à cheval ou à poney. De quoi assouvir l’appétit des plus exigeants. D’autant qu’en matière d’organisation et de logistique, le service des sports a largement répondu présent. « Je suis vraiment très satisfait », confiait son directeur, Alexandre Janin.

« SENTEZ-VOUS SPORT »

C’est vrai que le choix de Charles-Berte a fait l’unanimité. A l’inverse de Fenal où les gens se perdaient un peu. Inscrite dans le programme national « Sentez-vous sport », cette grande fête de tous les sports a, bien sûr, concerné les membres de clubs handisport avec une démonstration très remarquée des basketteurs en fauteuil de Nancy.

Eux, comme les danseurs, gymnastes, karatékas, judokas, d’autres encore ont offert un condensé d’activités sportives. Peut-être ont-ils dans le même temps suscité des vocations ! Vu l’engouement affiché ici et là, personne ne s’en étonnerait. L’office des sports a apporté sa pierre à l’édifice en organisant un concours pour lequel les joueurs devaient valider six initiations. Un excellent moyen pour faire participer activement les concurrents.

© Est-républicain, 23 septembre 2012

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *