L’ALTT fait d’une pierre deux coups


« Soirée deux raquettes » au complexe Charles-Berte

Badistes versus pongistes pour cette soirée originale.

CE VENDREDI SOIR, les membres de l’ALTT ont à nouveau investi la grande salle du gymnase Charles- Berte pour une soirée sportive originale en compagnie des membres du club de badminton, pour un échange autour du « ping autrement ». Cette initiative, appelée « soirée deux raquettes » s’est déroulée de 20 h à 23 h et a impliqué 22 pongistes et 6 badistes, venus croiser le fer en toute amitié.

Les vingt-huit sportifs se sont affrontés par équipe de deux sur les différents pôles mis en place à cet effet.

Pour ce faire, les terrains de badminton flirtaient avec les tables de ping-pong et, surtout, d’ultimate ping (sur les fameuses tables géantes composées d’au moins 4 tables traditionnelles et d’un grand filet spécial) pour permette aux 14 binômes engagés de se tester sur des disciplines complémentaires.

Les parties de badminton se disputaient sur deux manches de 11 points, tandis que les parties d’ultimate ping se tenaient en une manche. Tout le monde rencontrait tout le monde lors de la soirée et un classement final était établi pour finir. Mais là n’était pas le plus important. Le but premier, aux yeux de Nicole Bernard la présidente, est vraiment la rencontre avec son côté amical et la découverte du tennis de table par le biais de l’amusement : « Ces vendredis sont l’occasion de se défouler en s’amusant dans une ambiance bon enfant, sur le thème de l’échange et de la rencontre sous la bannière du « ping autrement ». Cela fait quelque temps que nous organisons ce genre d’événements et nous espérons vraiment le pérenniser de façon hebdomadaire. »

Il faut savoir que l’ultimate ping est une pratique très courante en Allemagne où il existe des championnats officiels. Mais il est très méconnu en France. La seule variante est que l’on tolère deux rebonds au lieu d’un mais c’est forcément très ludique.

En cas d’égalité entre deux équipes, qui s’affrontaient automatiquement sur les deux disciplines proposées, il y avait une partie de « headisping » pour les départager. Le principe ? Le même que le ping-pong sauf qu’on joue uniquement avec la tête en utilisant un ballon en caoutchouc de la taille d’une balle de handball. Encore une pratique originale et rigolote qui colle pile-poil avec l’esprit que veut développer l’ALTT durant ces rencontres un peu farfelues. Une façon rigolote de faire la promotion du sport qui a déjà ses adeptes.

Ces rencontres du vendredi sont ouvertes à tous, sportifs ou non, licenciés ou pas. Tout le monde est donc le bienvenu. Parole de présidente !

©Est républicain, le 08/12/2015

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *