Lunéville : le sport et ses multiples vertus pour les bénéficiaires du RSA


Plusieurs séances ont été mises en place par l’ALTT dans l’idée de favoriser l’insertion par le sport.

Si les bienfaits du sport sont nombreux, l’un de ses atouts se développe : celui qui consiste à lui faire jouer un rôle dans le cadre de l’insertion sociale. Onze personnes bénéficiaires du RSA (Revenu de solidarité active) ont profité d’une action pilotée par le CDOS (Comité départemental olympique et sportif), portée par le Conseil départemental et orchestrée par l’Amicale lunévilloise de tennis de table (ALTT). « Ce sont bien souvent des personnes qui n’osent plus ou n’osent pas aller vers les autres, vers des clubs, vers des associations sportives », fait remarquer Isabelle Colin, référente insertion pour le Conseil départemental. Laquelle a (sans peine) trouvé le soutien de Nicole Bernard, présidente de l’ALLT, qui est allée plus loin qu’une simple mise à disposition du club, de ses cadres et de ses structures. Sous son impulsion, une partie des participants se sont engagés dernièrement dans une compétition locale parmi près de 80 autres pongistes. Un réel effort pour certains d’entre eux parfois privés de contacts et de liens socioprofessionnels depuis de longues années et particulièrement fragilisés. Une façon d’illustrer de façon concrète les objectifs inscrits dans le dispositif « sport et insertion » qui aident les participants à se détacher de sentiments récurrents de stress, de perte de confiance, de mise à l’écart…

Plusieurs séances ont été mises en place qui avait, aussi, pour particularité d’intégrer au groupe les animateurs du CCAS de Lunéville : bénéficiaires du RSA et référents sociaux se trouvaient aussi sur un même rang le temps de quelques échanges de « ping ». Et si ce n’est évidemment pas au lendemain de cette action que va se dessiner un éventuel retour à l’emploi, les effets sont rapidement mesurables, comme le constate Isabelle Colin face à des personnes « qui osent s’engager plus qu’avant ou qui évoquent l’envie de reprendre des démarches… » Des effets qui dicteront d’autres opérations du même type en partenariat avec des associations de randonneurs, d’équitation, de tir à l’arc, comme ce fut déjà le cas par le passé, mais aussi d’autres structures porteuses de multiples vertus.

©Est républicain, le 12/12/2016

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *