L’esprit sportif, d’un club à l’autre


Un gros chèque a été remis à l’ALTT, ce dimanche, par le FCL qui organisait son grand loto annuel à Lunéville ce week-end. Avant de remettre le pied à l’étrier pour préparer la Foire grasse, dans moins d’un mois.

Pas de doute, le FCL (Football club de Lunéville) est en train de vivre « une année historique », de l’aveu même de son président, Franco Di Sangro. A peine remis de leur défaite en 32e de finale de la Coupe de France (la 100e du nom), voilà le club reparti sur les chapeaux de roue pour mettre sur pied son loto annuel à Lunéville, joué en deux phases, ce week-end. L’affaire est rodée et la mise en place logistique s’orchestre désormais de main de maître. Les deux mi-temps, samedi soir et hier dimanche, ont rassemblé entre 1.000 et 1.100 joueurs. « Nous avons eu des défections, encore ce dimanche matin, à cause de la grippe et autres maladies de l’hiver. D’ordinaire, nous accueillons jusqu’à 1.200 personnes », avance le président du club de football.

Pas de quoi mettre en péril les finances du FCL, bien au contraire puisque le club a satisfait à son coup de cœur, sa tombola donnant un coup de pouce à une bonne cause du secteur. Cette année, le choix s’est porté sur l’ALTT, représenté par son président, Jean-Marie Mercy, et son trésorier, Christophe Pelli. Le club de pongistes compte une section handisport, fort d’une quinzaine de membres. « Nous avons besoin de tables spéciales, plus hautes, afin que les personnes en fauteuil puissent évoluer », indique le porte-parole de l’ALTT. Un investissement conséquent puisque ledit matériel coûte environ 800 € pièce.

©Est républicain, le 31/01/2017

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook